Your browser does not support JavaScript!

Cocaïne et
chaussons blancs

Elle aime le crack et l’héroïne, les jeans slims et ses bras maigres.
Elle repense aux hamburgers de sa nuit de noce.
Elle aime le bitume et la clope, la bière et les supérettes.
Elle aime la cocaïne et chanter.
Elle est comme une camionneuse folle et dépressive.

Elle a le visage, l’allure et les fringues d’une habituée des tabloïds anglais et des sites Internet people. Mais elle n’est jamais nommée, elle n’est déjà plus une chanteuse, ni une célébrité, elle s’avance, défaite, minable et souveraine, dramatiquement sophistiquée : elle est une ombre qui déboule en titubant dans un fracas noir et blanc. Un fantôme du rock qui n’a pas vingt-cinq ans. Copie, avatar autant que modèle : prototype d’une femme qui s’annonce et qui vient. Elle est la femme de demain. Cocaïne et Chaussons blancs dresse son portrait. Et elle vomit sur ses robes

texte & dessins  Eugénie Lavenant.
éditeur  Matière.
copyright  All rights reserved.


eug0322

eug0322

eug0332

eug0342

eug0342

eug0352

eug0362

eug0372

eug0382

eug0382

eug0392

eug0392

eug0412

eug0422

eug0432

eug0442

coca