eugenie-lavenant-babyboom_054

Ils veulent un bébé surtout elle

Ils n’y arrivent pas. À la place, on leur propose un bébé-chou, un poupon en vinyle ultra-réaliste pour faire semblant. Poupée de cire, poupée de son, bienvenu au rayon layette ! Après Le pogo aux yeux rouges,Eugénie Lavenant adapte Babyboom, une nouvelle signée par Jean Vautrin.
Ce texte cruel et cynique valut à l’écrivain le prix Goncourt en 1986. Laissant tel quel les paragraphes descriptifs, la dessinatrice s’est concentrée sur les scènes de dialogue qui lui ont inspiré des compositions réalistes et glaçantes. Basées sur des photographies spécialement mises en scène, ces illustrations sont particulièrement léchées et mettent en avant avec une efficacité bluffante l’aliénation de ce couple en dérive face à leurs responsabilités (surtout en ce qui le concerne, lui). Entre livre illustré et bande dessinée complètement déconstruite (les rares phylactères sont vides, les mots flottant un peu plus loin), Babyboom trouve davantage sa place dans la section roman des bibliothèques. Le résultat est néanmoins convaincant : les images lissées et quasi synthétiques de Lavenant servant parfaitement l’élégante prose de l’auteur du Cri du peuple.

A. Perroud
bdgest.com / sept 2015