eugenie-lavenant-babyboom_0102

Une adaptation réussie !

Cela fait des mois maintenant que Duncan supporte les caprices de grossesse de sa femme Tracy. Mais voilà, tout ceci n’est qu’un simulacre,Tracy n’est pas vraiment enceinte et depuis longtemps maintenant, le couple essaye de concevoir sans succès. Devant la détresse de celle qu’il aime, Duncan est prêt à tout accepter, même lorsque le psychothérapeute de celle-ci lui conseille l’adoption d’un bébé choux, sorte de poupée de chiffon élaborée que l’on peut recueillir et élever comme son propre enfant. Mais jusqu’où cette spirale de mensonges et de déni les mènera-t-elle ?
Les éditions de La Boîte à Bulles publient aujourd’hui cette brillante adaptation d’une nouvelle de Jean Vautrin, auteur français primé au Goncourt en 1986. Les choix de mise en pages, à savoir de grandes illustrations assorties de blocs de texte, peuvent au départ déconcerter mais il faut reconnaître que ce parti pris est judicieux et permet de coller au plus près du texte original qui n’est ainsi pas dénaturé, l’ensemble tenant au final d’ailleurs davantage de la nouvelle illustrée que de la bande dessinée. Angoissant voire glaçant, ce texte retranscrit parfaitement le pouvoir de la névrose rongeant les femmes en mal de reproduction ainsi que la cupidité de tous ceux exploitant le business juteux lié à ces pathologies. Le dessin semi-réaliste et très contemporain d’Eugénie Lavenant contribue à dépersonnaliser les protagonistes, faisant d’eux des marionnettes peu expressives s’agitant autour d’un produit relativement morbide. Une adaptation réussie dont la lecture ne laisse pas indemne.

Sofie von Kalen
L’avis des bulles  / sept 2015